Dans la presse en 2018

Trévérien. Miss Handi Bretagne se bat pour les victimes de la Dépakine

Ouest France  

Pamela Monnier a été couronnée samedi 26 mai du titre de Miss Handi Bretagne. Cette habitante de Trévérien de 26 ans se bat pour faire connaître le scandale de la Dépakine et aider ses victimes.

Depuis samedi 26 mai, Pamela Monnier est la nouvelle Miss Handi Bretagne. Ce concours lancé en 2015 vise à promouvoir un nouveau regard sur le handicap et récompense un homme et une femme qui s’engagent pour faire changer les choses.

Agée de 26 ans, Paméla a été élue pour porter sur le devant de la scène un mal dont elle est atteinte depuis sa naissance. Dans le département, elle fait partie des 93 victimes de la Dépakine. Sa mère a pris cet anticonvulsivant, en raison de ses crises d’épilepsies, durant sa grossesse. Dès son enfance, Pamela a développé deux malformations cardiaques et une tumeur au cerveau.

 

Opérée sept fois

Opérée sept fois, elle porte aujourd'hui une prothèse au cœur. Maintenant qu’elle a accepté sa maladie et qu’elle a mis un nom sur sa cause, Pamela Monnier se bat pour les autres. Engagée dans l’association Apesac (Aide aux parents d’enfants souffrant du syndrome de l’Anticonvulsivant), dont elle est la référente dans le département, elle milite pour « pour prévenir et sensibiliser ».

Grâce à son diadème et son écharpe, elle prodite de sa nouvelle notoriété pour porter très haut son combat. Elle souhaite avant tout "une meilleure information sur les dangers de ce médicament et éviter de nouvelles victimes ". 

Contact de l’Apesac : www.apesac.org ou tél. 01 76 54 01 34.
Source : Ouest France