presse tablette

Dans la presse en 2017

Marine Martin, symbole des victimes de la Dépakine, samedi à Saint-Jean

La depeche 

Marine Martin, Présidente de l’APESAC (Aide aux Parents d’Enfants souffrant du Syndrome de l’Anti-Convulsivant) sera à l’Espace Palumbo, samedi, à partir de 14 h 30 .

 

Invitée du député Gérard Bapt, cette femme désormais symbole des victimes de la Dépakine, médicament antiépileptique, souhaite lancer une antenne Régionale de son association.

Marine Martin est en guerre contre ce médicament depuis six ans.

Son fils, depuis sa naissance, fait les frais d’une prise pendant la grossesse. Il souffre de malformations, d’un Spina bifida occulta, sa colonne vertébrale est imparfaite, les vertèbres sont touchées aussi...sa vie ne sera que combat pour lui aussi.

Au fil des ans, plusieurs victoires ont été remportées par cette femme courageuse et déterminée. La dernière en date et d’avoir obtenu de l’Assemblée nationale l’accord pour étudier la mise en place d’un fonds d’indemnisation des victimes.

Elle peaufine actuellement la modification du décret d’application. « Les premières victimes pourront déposer leur dossier cet été !», précise-t-elle dans une interview à lire samedi dans les pages Grand Sud de La Dépêche.

Source : la depeche