presse tablette

Dans la presse en 2016

Dépakine du laboratoire Sanofi : réunion d'information ce dimanche 17 avril 2016

France 3 TV info 

Cet anti-épileptique pris par les femmes enceintes est à l'origine de graves malformations à la naissance de leur enfant. Les familles se rencontrent ce jour à Saint-Brice-sur-Vienne pour être informées de la procédure engagée contre Sanofi. Invitée du 19/20 : la déléguée régionale de l'APESAC 

La dépakine est commercialisée en France par Sanofi depuis 1967 

La molécule de ce médicament, le valproate de sodium, est mise en cause par des familles et l'association APESAC (association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anti-convulsivant). Celles-ci accusent le laboratoire Sanofi de ne pas avoir alerté les patientes des effets indésirables, ici des cas de troubles neuro-développementaux comme les retards de développement ou l'autisme. Les femmes enceintes qui ont consommé ce médicament ont mis au monde des enfants atteints de graves malformations congénitales.

Ces risques ont commencé à filtrer à partir des années 80 et les troubles cognitifs sont connus depuis la fin des années 2000. Les notices du médicament de les mentionnent, elle, qu'à partir de 2006. On estime à 93000 le nombre de femmes traitées par la dépakine pour de l'épilepsie ou des troubles bipolaires. 

Une enquête au pénal et une demande d'expertise déposée par 7 familles 

 

A la fin du mois de Septembre 2015, le Parquet de Paris a ouvert une enquête sur les conditions d'autorisation et de commercialisation des anti-épileptiques Dépakine. Le ministère de la santé envisagerait la mise en place d'un fonds d'indemnisation pour les victimes, comme pour le Médiator.
Au civil, ce sont 7 familles qui ont assigné Sanofi en référé devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny.
Les familles demandent la désignation d'un expert pour déterminer avec précision à quelle date le laboratoire Sanofi, informé des effets secondaires, aurait dû en informer médecins et patients.

Invitée de notre édition du 19/20 : Angèle Podetti, déléguée régionale de l'APESAC, l'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant

Reportage avec : 
Sandra Pardoux, 
maman de Gwénolan
Angèle Podetti, maman de Faustine, déléguée régional

Source: France 3 tv