medicaments

Médicaments

Le Keppra = Lévétiracétam

Tous les anti-épileptiques sont tératogènes. Le Keppra est préconisé aujourd'hui par la HAS (Haute Autorité de Santé) et l'ANSM (Agence Nationale de Sureté du Médicament) en remplacement de la Dépakine chez la femme enceinte (voir lien ici).

L'APESAC s'étonne de ces nouvelles recommandations alors que le producteur UCB déconseille l'utilisation de

cet anti-épileptique pendant la grossesse (voir notice patient téléchargeable ici).

Au vu de ces informations contradictoires, l'APESAC déconseille l'utilisation de cet anti-épileptique pendant la grossesse à cause de son fort potentiel tératogène. Nous avons interrogé la HAS sur ce sujet. Vous pouvez consulter la réponse qui nous a été donnée en cliquant ici.

L'APESAC recense déjà plusieurs enfants atteints d'embryofoetopathie au Keppra. Nous n'avons pas d'étude scientifique à vous proposer mais sommes intéressés par toute information à ce sujet.

Aux Etats Unis, la FDA (équivalent de l'ANSM) a démontré l'aspect tératogène du Keppra chez l'animal. Vous trouverez ci-dessous une traduction de leur site consacré à ce sujet :

"Ce médicament a démontré sa toxicité pour le développement (y compris les effets tératogènes) dans les études animales à des doses similaires ou supérieures aux doses thérapeutiques humaines. Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée pour les femmes enceintes. UA TGA grossesse catégorie B3: Les médicaments qui ont été pris par un nombre limité de femmes enceintes et les femmes en âge de procréer, sans une augmentation de la fréquence des malformations ou d'autres effets nocifs directs ou indirects sur le fœtus humain ayant été observés. Les études chez l'animal ont mis en évidence la présence accrue de lésions au fœtus, l'importance de ce qui est considéré incertain chez les humains. États-Unis: US FDA grossesse catégorie C: les études de reproduction d'animal ont montré un effet négatif sur le fœtus et il n'y a pas d'études adéquates et bien contrôlées chez les humains, mais les avantages potentiels peuvent justifier l'utilisation du médicament chez les femmes enceintes en dépit des risques potentiels. UCB, Inc. a créé le registre des grossesses UCB AED pour faire avancer les connaissances scientifiques sur la sécurité et les résultats chez les femmes enceintes étant traité avec tous les médicaments antiépileptiques UCB.

Vous pouvez accéder à cet article avec le lien ci-dessous

L'APESAC a reçu un courrier de la part du laboratoire UCB Pharma qui s'inquiète des conséquences tératogènes de son produit.

Vous pouvez en prendre connaissance ci-dessous.

Keppra Ucb Courrier002

Pour toute question n'hésitez pas à nous contacter.

 

 

  • Pour lire le rapport de l'ANSM sur les dangers des autres antiépileptiques pendant la grossesse : 

Rapport_complet_avril_2019_1.pdf

Synthèse_Antiepileptique_VF.pdf