soins

Médicales

La pose du diagnostic d' Embryofoetophatie au Valproate reste difficile à obtenir.

De ce fait, nous ne pouvons pas mettre sur ce site la liste des médecins courageux qui osent poser le diagnostic.

  • On pose le diagnostic en procédant à un diagnostic différentiel : c’est à dire au bout d'un processus qui envisage toutes les autres causes susceptibles d'expliquer la pathologie. On procède ensuite par élimination pour isoler l'action du valproate.
  • Parce que cette embryofoetophatie est mal connue et peu connue. Le tableau clinique évolue et s’étoffe régulièrement, au vu des nouvelles études concernant l'exposition au valproate.
  • Parce que les médecins sont souvent réticents à poser un diagnostic qui risque de mettre en cause un de leur collègue, prescripteur de la Dépakine pendant la grossesse.

De ce fait, nous ne pouvons pas mettre sur ce site la liste des médecins courageux qui osent poser le diagnostic.

Trop peu de médecins savent que l'embryofoetopathie au valproate est une maladie référencée et reconnue. N’hésitez pas à nous contacter au : 01 76 54 01 34, nous essayerons de vous donner les coordonnées des médecins les plus proches de chez vous, sachant qu'ils ne sont qu'une poignée !

L'APESAC a réalisé en collaboration avec des médecins et le ministère de la santé la rédaction d'un PNDS que vous pouvez consulter ici : 

Loading...