Envoyé spécial - Enquête sur le scandale de la Dépakine
7576
Victimes
1607
Avortements
179
Décès

France Info

Elles demandent au laboratoire "d'accepter sa responsabilité et d'indemniser les victimes".

Des victimes de l'antiépileptique Dépakine s'attaquent à Sanofi. Une action de groupe a été lancée contre le laboratoire qui commercialise la molécule depuis 1967, annonce une association de victimes, mardi 13 décembre.

"Nous avons lancé la première phase amiable de l'action de groupe en écrivant une lettre recommandée au groupe Sanofi-Aventis France pour lui demander d'accepter sa responsabilité et d'indemniser les victimes", a annoncé Me Charles Joseph-Oudin, l'avocat d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac).

Quelque 14 000 femmes exposées en sept ans

L'Apesac, qui fédère 2 000 familles, reproche à Sanofi de ne pas avoir informé les femmes enceintes des risques importants de malformations et de troubles neurodéveloppementaux encourus par leurs enfants. Quelque 14 000 femmes ont été exposées, entre 2007 et 2014, à ce médicament.

La possibilité de faire une action de groupe pour incriminer un médicament ou un dispositif de santé défectueux a été introduite dans la loi Santé votée en décembre 2015. Aux termes de cette loi, Sanofi a quatre mois pour répondre à l'Apesac, période à l'issue de laquelle l'association pourra saisir le tribunal de grande instance de Paris afin de "faire reconnaître la responsabilité du laboratoire dans le retard d'information des utilisatrices de valproate de sodium", le principe actif de la Dépakine, alors qu'il connaissait les risques "depuis le début des années 1980".

Source : http://www.francetvinfo.fr/sante/grossesse/depakine/scandale-de-la-depakine-des-victimes-lancent-une-action-de-groupe-contre-le-laboratoire-sanofi_1966873.html#xtor=RSS-3-[lestitres

Vous souhaitez nous soutenir ?

Faites un don à l'Apesac

Suivez-nous sur Facebook

Témoignages des victimes

Articles à la une

Sanofi retire le site Web d'Epilim après que le régulateur britannique ait sig…

02-09-2021

FIERCE Pharma Sanofi a supprimé un site Web pour le médicament contre l'épilepsie Epilim après une plainte de consommateur. L'Agence de réglementation...

Lire la suite

Proposals for Engaging Patients and Healthcare Professionals in Risk Minimisatio…

02-08-2021

Drug Safety Risk minimisation measures (RMMs) are a key issue for better care and Bahri and colleagues’ plan to enhance the...

Lire la suite

L'Assemblée Générale se teint dans la commune

02-08-2021

Le petit Journal Catalan L'APESAC regroupe des milliers de victimes : L'Assemblée Générale se teint dans la commune   

Lire la suite