Login


apesac

apesac

 

Nombre de victimes de la Dépakine

 (recensement APESAC, mis à jour le 16/01/2017)

 

3677 victimes dont 615 morts

Dans quelles proportions la Dépakine est-elle le plus tératogène des anti-épileptiques ?

Dépakine pendant la grossesse, c'est 30 à 40% d'atteintes cognitives (autisme),11% de malformations.

source EMA : > cliquez ici <

80% des enfants exposés au valproate présentent des dysmorphies faciales

source : > thèse du Dr Souchet, 2004, p 90

 

Votre enfant présente des malformations, troubles du langage, problèmes psychomoteurs, troubles du comportement ?

Il souffre peut-être d'une embryofoetopathie aux anti-convulsivants : Dépakine (acide valproïque), Tégrétol (carbamazépine), mais aussi Lamictal (lamotrigine), majoritairement donné aujourd'hui (voir tableau ci-contre).

 

Source : Epilepsia, 54(8), 2013

Cliquez sur l'image pour agrandir

Tous les anti-épileptiques sont-ils dangereux pour le foetus ?

Oui, tous les anti-épileptiques sont tératogènes, une substance dite « tératogène » est susceptible de provoquer des malformations chez les enfants dont la mère a été traitée pendant la grossesse.

Dans quelle situation s'adresser à l'APESAC ?

L’APESAC s’occupe d’intoxication du bébé pendant la grossesse ; intoxication aux anticonvulsivants ou régulateurs de l’humeur prescrits à la mère pour épilepsie ou troubles bipolaires.

Vous avez eu une grossesse sous anticonvulsivants ou régulateurs de l'humeur? Vous pouvez contacter l'APESAC.

En dehors de toute grossesse, l’APESAC ne s’occupe pas des effets secondaires que rencontrent directement les personnes qui consomment ces produits.

 
 

Les dernières vidéos

 

Interview de Marine Martin sur France Info, le 13 décembre 2016.

Marylene Carlucci de l'APESAC témoigne du drame des victimes de la Dépakine

Vote du fonds d'indemnisation 13 nov 2016